Une nouvelle campagne de phishing a été découverte.

Elle cible les travailleurs à distance qui vont bientôt retourner sur leur lieu de travail. Les e-mails de la campagne prétendent inclure des informations sur la formation aux coronavirus.

La campagne est l’une des plus authentiques attaques de phishing de ces dernières semaines.

En effet, avant de retourner au bureau après le confinement, il faut modifier les procédures sur le lieu de travail pour garantir la sécurité des travailleurs.

Cette campagne se concentre sur les utilisateurs de Microsoft Office 365 et tente de voler leurs identifiants Office 365 sous le couvert d’une demande d’inscription à la formation au COVID-19. Les e-mails comportent le logo Office 365 et sont très convaincants.

Dans l’objet des messages, on peut lire : « COVID-19 Training for Employees : A Certificate For Healthy Workspaces (Register) to participate in Covid-19 Office Training for Employees. »

Le message intègre un bouton qui permet à ses destinataires de s’inscrire à la formation, et les e-mails prétendent être délivrés pour améliorer les mesures de sécurité de Microsoft Office 365.

En cliquant sur le lien, l’utilisateur sera dirigé vers un site web malveillant où il lui sera demandé d’entrer ses identifiants Office 365.

Cette campagne, comme beaucoup d’autres qui ont été signalées ces dernières semaines, suit de près les événements mondiaux.

Au début de la pandémie, alors qu’il y avait peu de données disponibles sur la pandémie du COVID-19, la tactique utilisée par les escrocs était de proposer de nouvelles informations sur la maladie.

Comme de plus en plus de pays étaient touchés et que le nombre de cas augmentait, ils changeaient de méthodes en proposant d’incorporer des informations concernant les nouveaux cas dans différentes régions.

Maintenant que la plupart des pays ont passé le pic d’infection et que les mesures de confinement ont contribué à maîtriser le virus, les cybercriminels ont changé de tactiques une fois de plus.

Au Royaume-Uni, des campagnes ont été découvertes en rapport avec le nouveau système de suivi et de traçabilité utilisé par le NHS pour aider à contrôler les infections. Leur but consistait à avertir les utilisateurs qu’ils doivent acheter un test COVID-19.

Une autre campagne a ciblé les parents qui souffrent de difficultés financières dues au COVID-19, en leur demandant des informations sur leur compte bancaire pour leur permettre de recevoir une pension alimentaire fournie par leur gouvernement.

D’autres messages ont été diffusés concernant la fourniture de repas gratuits à l’école pendant l’été. Ils informent les victimes que le gouvernement britannique a décidé d’apporter une aide aux parents.

De nombreuses campagnes ont, quant à elles, profité de la popularité du mouvement Black Lives Matter au lendemain de la mort de George Floyd. Cette campagne demandait aux destinataires d’un e-mail d’enregistrer leurs opinions sur Black Lives Matter et de soumettre un compte rendu. La campagne a permis aux pirates de livrer le cheval de Troie TrickBot.

Ces campagnes de phishing montrent clairement la nature fluide des campagnes de phishing, qui sont régulièrement modifiées pour refléter les événements mondiaux afin de maximiser les chances d’ouverture des e-mails. Elles montrent que les utilisateurs doivent rester sur leurs gardes et être attentifs à la menace du phishing.

Ces derniers doivent également prendre le temps d’examiner la légitimité de toute demande et d’effectuer une série de vérifications pour déterminer si un e-mail est bien ce qu’il prétend être.

Ce problème peut être résolu par une formation de sensibilisation à la sécurité, qui devrait être dispensée régulièrement aux employés.

Bien entendu, la meilleure défense consiste à s’assurer que ces e-mails sont bloqués et n’atteignent pas les boîtes de réception des utilisateurs finaux. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de mettre en place des défenses à plusieurs niveaux et des défenses par couches.

Une solution de filtrage du spam avancée telle que SpamTitan est nécessaire. Elle utilise l’apprentissage automatique et d’autres mesures de détection avancées pour repérer les nouvelles escroqueries par le phishing, ainsi que des mesures permettant de découvrir des variantes de malwares qui ne sont pas encore connues.

Comme couche de protection supplémentaire, vous devriez envisager de mettre en œuvre une solution de filtrage du web comme WebTitan. Cette dernière fournit une protection en temps réel afin de bloquer les attaques de phishing et pour arrêter les installations de malwares du type « drive-by ».

N’oubliez pas que la formation de sensibilisation à la sécurité de vos employés ne doit pas être négligée si vous voulez. Si vous faites cela et que vous adoptez les solutions de sécurité web, vous pourrez mettre en place une défense solide contre les attaques de phishing.